La marseillaise

Nous sommes dans le dernier an de lycée et nous avons réalisé que, même si nous étudions la langue française depuis huit ans, nous ne savions pas encore l’hymne de la France, La Marseillaise, ce chant patriotique de la Révolution française.

Grâce à notre nouvelle enseignante, nous avons appris La Marseillaise. Elle a eu une merveilleuse idée… pour motiver les étudiants de notre école de l’apprendre et nous en somme fiers, parce que, à part les paroles que nous avons appris par coeur, nous avons découvert l’histoire de la Marseillaise: ce chant a été adopté par la France comme hymne national : une première fois par la Convention pendant neuf ans du 14 juillet 1795 jusqu’à l’Empire en 1804, puis définitivement en 1879 sous la Troisième République.Les six premiers couplets sont écrits par Rouget de Lisle en 1792 pour l’Armée du Rhin à Strasbourg, à la suite de la déclaration de guerre de la France à l’Autriche. Dans ce contexte originel, La Marseillaise est un chant de guerre révolutionnaire, un hymne à la liberté, un appel patriotique à la mobilisation générale et une exhortation au combat contre la tyrannie et l’invasion étrangère.La Marseillaise est décrétée chant national le 14 juillet 1795 par la Convention, à l’initiative du Comité de Salut public. Abandonnée en 1804 sous l’Empire et remplacée par le Chant du départ, elle est reprise en 1830 pendant la révolution des Trois Glorieuses qui porte Louis-Philippe Ier au pouvoir. Berlioz en élabore une orchestration qu’il dédie à Rouget de Lisle.

Au début , lorsqu’il a fallu commencer à chanter, nous avons eu une attitude un peu timide mais après, quelques minutes, l’atmosphère est devenue très agréable et nous avons senti l’importance de ce moment.

Ça a été une activité très intéressante et amusante, que nous recommandons à tous. Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas des professionnelles et que nous avons préparé cette activité dans une période de temps très courte. Soyez indulgents, s’il vous plaît!

La Marseillaise

Premier couplet

Allons enfants de la Patrie,

Le jour de gloire est arrivé !

Contre nous de la tyrannie,

L’étendard sanglant est levé, (bis)

Entendez-vous dans les campagnes

Mugir ces féroces soldats ?

Ils viennent jusque dans vos bras

Égorger vos fils, vos compagnes !

Refrain (bis):

Aux armes, citoyens,

Formez vos bataillons,

Marchons, marchons !

Qu’un sang impur

Abreuve nos sillons !

Haciu Laura Elena, XIIe D